La présente déclaration est faite en conformité avec les exigences de divulgation de la législation de l’État de Californie. Pour plus d’informations sur les pratiques et les efforts continus en matière de responsabilité sociale d’entreprise de SRAM, consultez www.sram.com/company/corporate-social-responsibility.

Divulgation de la loi californienne sur la transparence de la chaîne d’approvisionnement

SRAM ne tolère pas le recours à l’esclavage, au travail forcé, au trafic d’êtres humains ni toute autre violation des droits de la personne.

Vérification : SRAM a comparé son offre de produits à la Liste des biens produits par des enfants ou un travail forcé du Ministère du travail américain afin de commencer à évaluer les risques de sa chaîne d’approvisionnement. Cette vérification n’a pas été menée par un tiers.

Audit et certification : SRAM exige de tous ses fournisseurs qu'ils se conforment à la législation applicable aux pays dans lesquels ils exercent une activité. Nous n’avons pas de norme propre pour faire face aux risques d’esclavage et de trafic d’êtres humains et n’attendons pas de nos fournisseurs qu’il en fasse de même.

Responsabilité interne et formation : SRAM n’a pas formé le personnel de la chaîne d’approvisionnement à l’identification et l’atténuation des risques de trafic d’êtres humains. N’ayant pas de norme propre pour faire face à l’esclavage et au trafic, nous n’avons aucun programme de responsabilité à cet effet.

À mesure de son développement, SRAM réévaluera en permanence les risques dans son activité, notamment ceux liés au recours potentiel à l’esclavage et au trafic d’êtres humains dans sa chaîne d’approvisionnement. Toutes les mesures nécessaires seront prises pour atténuer de tels risques comme il se doit.