Life

Axeon Gets AXS™

Pour les jeunes professionnels de l’équipe Hagens Berman Axeon, c’était le grand jour : le jour du nouveau vélo.

Fayetteville, Arkansas. — Ils sont arrivésunpar un,ou parpetits groupes, sur le lieu ducamp dentraînement, où ils allaient découvrirleurs nouveaux vélos.Ils flâneraient, de ce pas traînant qu’ont les coureurs cyclistes soucieux de préserver leur énergie, depuis l’hôtel jusqu’à la place du palais de justice, où la remorque de l’équipe Axeon avait été installée.

Ils passeraient le dernier coin de rue, et là — bam ! Une bonne douzaine de Pinarello® équipés SRAM RED eTap AXS ™ apparurent, comme tombés du ciel.

«C'était fort !»  s’exclame Jonny Brown,champion national américain surroute.

"Oh, j’adore ! », déclarela coureuse néerlandaise Maikel Zijlaard, les yeux fixés surlesnouveaux vélos de l'équipe.

«Faire le tourde cette remorque et voirsoudain cevélo parfaitement assorti à la tenue, eh ben..c’était tout simplement le trucleplus cool de la terre. C’estça, le World Tour !», lâchel’Américain Thomas Revard. «Ça a l’airnickel. L’eTap a toujours eul’air nickel, mais d'une manière ou d'une autre, ils ont mis la barre encore plus haut. Je ne pensais pas quec’était possible. »

«Le plateau, note-t-il, ressemble à une lame de scie. C’est juste super cool! »

Quelque chose comme la rencontre de lajeunesse exubéranteet dela science du cyclisme. Exubérance, certes — cependant, au camp d’entraînement, les coureurs U23 de Hagens Berman Axeon forment un groupe bien concentré,bien focalisé surla saison à venir. Leur objectif final n’estrien de moinsqu’une carrière professionnelle au plushaut niveau. Ils adorent l’aspect clinquantdes vélos et de latechnologie, mais ils sont aussi capables d’analyser avec lucidité les modifications apportées aux équipements. Une des choses qui ontimmédiatement séduit plusieursd’entre eux, ce fut l’amélioration apportée par l’eTapAXS à la gamme des braquets et au changement de vitesse

Le braquet sur-mesure

Le mécanicien de l'équipe Hagens Berman Axeon, Tre Wideman, a observéque les coureurs étudiaientde prèsles modifications apportées à leursvélos«Moi jeregarde toujours le vélodu point de vue du pilote. Je m’agenouille pour détailler le vélo», a-t-il déclaré. "De voir les gars faire ça aussi ... "

Wideman sestmême surpris à leur poser la question «  Les gars, vousavezremarqué  en roulant à quel pointvotre transmission est silencieuse? »

Les «petitsgros développements» du eTap AXS 50dentsà l’avant, et le pignon de 10 dentsà l’arrière— ont excité la curiosité.

«Chez moi, àla maison, iln’est pas rare quej’embraye le53-11. Eh bien, quand tu as vent de dos, tu as les jambes autour du cou», ditRevard, qui a cultivé ses talents cyclistessur les routes toujours venteuses de l'Indiana. «Avoir ce 50-10, c’estincroyable. Tu as l’impressiond’être surle vélode chrono avec ton le 55-11. Etcela sur un vélo de route… c’est une sorte de « dent de mieux », comme une réserve ultime, un petit surcroît de vitesse. Genre “quand y en a plus, y en a encore” » deux autres membres de l’équipe, Zijlaard et Garrison ont également chanté les louanges du nouveau pignon à 10 dents, et de cet “excès de vitesse” qu’il représente.

Jonny Brown a commenté l’étagement des développements su lenouveau groupe:« Je peux vous direqu’en descendant qu'il n'y a pas beaucoup de sauts entre les dentureset queça fait toute la différence. C’est pas comme de tomber d’un coup de 26 à je-ne-sais-pas-combien de dents en dessous » dit Brown. « C'est une transitionprogressive, touten douceur, tu vois »

Partenaires endéveloppement

Le team Hagens Berman Axeon a débuté sa transition versleeTap AXS en novembre dernier,avec un seul groupe. Le tech-marketing de SRAMpour le route, Dan Stefiuk,a fourniun exemplairede pré-production auchef-mécanicien Eric Fostvedt, et l'a guidé tout au long du processus, au service-coursede l’équipe, auColorado. SRAM travaille en étroite collaboration avec les équipes professionnelles pour développer et tester de nouveaux équipements.Dans une équipe pro, les contraintes sont omniprésentes, du grand nombre de vélos à monter et nettoyer, au niveau d’exigence élevé des coureurs vis-vis de leur matériel. Alors, clairement : si çafonctionne pour les pros, çafonctionnera pour nousautres.

«Nous avons montéun vélo à ma taille,pour que je puisse rouler et me rendre compte. Pour moi, c’est là l’essentielmonter moi-même le matériel et voir.Et ensuite,d’enfourcher le vélo etde rouleravec.»,affirmeFostvedt. «J’ai montéce vélo avant Thanksgiving. Ça m’a laissé le temps demodifier le réglage du levier, le micro-réglage. J'ai tout de suite remarqué le passage plus rapide du dérailleur arrière. Le temps de réponse est plus rapide. Et globalement, tout est plus silencieux. »

Vint la livraison des nouveaux cadres Pinarello. Wideman et Fostvedt  ont donné un cours intensif sur tout ce qui concerne eTap AXS.

Leur travail anotamment consisté àenseigner auxcoureurs toutes les subtilités dugroupe,etcommenten tirer le meilleur parti. Cequi allaitde conseils simples, tels que « veillez àgarder vosbatteries complètement chargées », ou encore la meilleure façond’emballer efficacement sonvélo envoyage, à des choses plus sophistiquées : apprendre à connaître la nouvelle application AXS,qui permet à chaque coureurde personnaliser ses composants.

«L’un des avantages du système est que vous pouvez le faireou pas.Maisque vous en profiterez quoi qu’il arrive »,ditFostvedt. « Il n’y a aucune obligationà utiliser l'application pour que le vélo fonctionne correctement. Mais si vous voulez vraiment vous plonger dedans, et chercher àcomprendre le processus pour ajouteune petite touche personnelle au fonctionnement du groupec’est possible. Je parieque beaucoup de gens, aussi bien lespros que lesamateurs, apprécieront cette personnalisation. »

Une nouvelle direction

Vers lafin de cecamp d’entraînement dans l’Arkansas, la température a chuté d’un coupavec l’arrivéela pluie et de la neige. Les coureurs ont effectué une séanced’entraînement en salle le matin et, l’après-midi, ilsont visité le Chrystal Bridges Museum of America Art. L’avenanteguide touristique, apprenant qu'elle se trouvait en compagniede cyclistes professionnels, les a dirigés versplusieurs oeuvres liées à la Petite Reine.

En effet, la bicyclette — cettegéniale machine à propulsion humaine: «  depuis le bâton à gauler les noix, la plus belle qui ait été consentie à l’homme pour prolonger l’efficacité de son geste » a même dit l’écrivain français Antoine Blondin—a longtemps capté l’œil de l’artiste. Le vélo peut toujours être réinterprété, remis à neuf.

«S’agit-ild’un meilleur équipement? Saurez-vousproduire plus de puissance? Pouvez-vous avoir d’autres étagements de vitesses ? », énonce méthodiquement Fostvedt. « Parfois, il faut briser le verre pour pouvoir le reconstruire différemment et changer dementalité. »

Pourtant, Fostvedt et son équipe de mécaniciens n’ont pas eu le temps de visiter le musée. Ils sont rentrés àl’hôtel, etse sont affairés autour de16 nouveaux vélos RED eTap AXS  à emballer, pour la prochaine destination de l’équipe, le Tour deColombie. Le lendemain matin, nous commencerionsfilerà l’aéroport avant l’aube.

L’heure de la course avait sonné.

SuivezHagens Berman Axeon sur Instagram @HBAxeon. #PROVEIT

Toutes photos © Davey Wilson