Life

L’AUTRE PATAGONIE

Patagonie, Arizona, États-Unis

Il existe un point culminant dans la vallée de San Rafael, au-delà de la Patagonie, en Arizona. Il surplombe le Mexique et la chaînes de montagnes de Sky Islands. Sur une carte, il ressemble à une simple route de ranch. Mais pour nous, et pour chaque cycliste que nous y amenons, c’est un endroit spécial et spirituel.

Cette Patagonie n’est connue que de quelques-uns. Elle n’est certainement pas aussi célèbre que l’autre, la Patagonie la plus méridionale. C’est un vaste paysage marqué par l’élevage, qui fait partie intégrante de son histoire, mais aussi par la gestion des terres publiques, les camions de patrouille frontalière et les centaines de busards des marais et de buses à queue rousse qui observent le désert. Ici, parler de silence est un euphémisme. On pourrait plutôt parler d’un silence de mort.

À l’été 2015, alors que nous nous promenions dans un contexte professionnel, un ami proche nous a parlé d’un paradis pour cyclistes inexploré dans le sud de l’Arizona, ce qui a éveillé notre intérêt. Nos vélos à l’arrière de notre Dodge ProMaster 2014, nous sommes partis à l’aventure dans le désert. C’était libérateur et palpitant pour des raisons que nous ne pouvons commencer à expliquer qu’aujourd’hui.

Pénétrer et traverser la vallée de San Rafael nous a donné les images nécessaires pour transformer nos rêves en réalité. Nous savions que nous aimions accueillir les gens et leur offrir une expérience de plein air inoubliable. Mais le moment était maintenant venu de développer des routes, de rejoindre une communauté agricole d’où viendrait notre nourriture, et enfin, d’inviter les gens aux confins du désert de l’Arizona.

Ce n’est un secret pour personne : Tucson offre aux cyclistes une expérience de conduite sur route de classe mondiale. C’est également le cas pour les amateurs de vélo de montagne. Ce que nous voulions savoir, c’est ce qu’il y a exactement au-delà des monts Santa Rita, au sud de Tucson. Le plus haut sommet de la chaîne, le mont Wrightson, culmine à 2 882 mètres. En descendant vers le sud, vous rejoignez les montagnes de Patagonie et les collines de Canelo, au bord de la vallée de San Rafael.

Un certain nombre de lieux sont devenus célèbres pour leur aspect reculé et leur paysage typique de l’arrière-pays. San Rafael est l’un de ces endroits. C’est un sanctuaire pour la connectivité spirituelle, à une époque où nous avons tous besoin de laisser un peu de place à mère Nature dans nos vies.

Nous avons expérimenté notre premier camp de vélo de gravier en ce lieu durant l’hiver 2016. Il était évident que la mode du vélo de gravier et le sens de l’aventure qu’il procure était en plein essor. Un de nos proches mentors nous a fait part de son affection pour cette discipline et nous a indiqué qu’elle allait continuer à se développer. Nous l’avons écouté attentivement et avons commencé à explorer toutes les routes que nous pouvions trouver dans cette grande région frontalière. Nous avons découvert qu’entre Arivaca à l’ouest, Tombstone à l’est, l’Empire Ranch historique au nord et Nogales, à la frontière du Mexique, il y a des centaines de kilomètres de terre, de gravier et de terrain mixte à explorer. Qui plus est, il s’avère que toutes les routes mènent à la Patagonie ; donc tout dépend de vos ambitions.

Le vélo sur les terres frontalières est difficile. Le terrain est accidenté et constitue presque toujours un défi. Nous ne voulons effrayer personne, mais c’est vrai. Cet endroit vous ramène à votre condition d’homme, et pour visiter des villes fantômes historiques comme Harshaw, Alto ou Duquesne, vous devrez puiser au plus profond de vous-même et mettre du cœur dans votre course. Nous l’appelons le monde des esprits et on le visite souvent en quittant Lochiel, sur la route de la vallée de San Rafael, il reste 48 kilomètres à faire jusqu’au Wagon Wheel Saloon.

La Patagonie est devenue un lieu d’interaction privilégié avec la nature dont on ressent le pouls, et que l’on quitte inspiré. C’est un endroit où le vent vous répond et où la surface de la route vous conduit à remettre en question toutes les options de pneus que vous pourriez essayer.

C’est un périple aussi long qu’ambitieux. C’est une leçon d’humilité, et c’est exactement pour cette raison que nous sommes tombés amoureux de cet endroit. C’est précisément pour cela que nous souhaitons le partager avec des gens de tout le pays et du monde entier, et avec l’industrie du vélo dans son ensemble. 

Zander Ault et Heidi Rentz sont copropriétaires de The Cyclist’s Menu, une entreprise de cyclotourisme basée en Arizona. The Cyclist’s Menu accueille des camps de vélo de gravier et de cyclisme sur route visant à offrir une expérience transformationnelle en familiarisant les gens à la cuisine et à la terre dans un endroit magnifique.

ridebikeseatfood.com

LES CYCLISTES

La cassette à 12 pignons rend possible pour le triathlon de compétition l’utilisation d’un seul plateau. Avoir une plus grande plage de développement permet de pouvoir générer la même puissance et garder la même cadence sur une grande variété de profils de parcours.

–Cesar Villalba

Même pour le gravel, les changements de vitesses sont si fluides et silencieux que rien ne vous distrait de votre environnement.

–Emily Kachorek

Je pense que le nouveau groupe etap reflète qualité et simplicité. Il fonctionne de manière parfaite sur la route comme pour le gravel.

–Neil Britto

Avec les nouvelles avancées technologiques, c'est exactement ce que j'espérais pour la nouvelle version. Les manettes de changements de vitesses sont très agréables, les cocottes ont également été dotées d’une nouvelle texture, et les changements de vitesses sont fluides. Avec plus de vitesses sur la cassette, les passages entre les pignons se font plus rapidement et progressivement. La facilité d’utilisation de l'app et les changements qui peuvent être effectués sont très cool!

–Roman Siromakha